Vessie hyperactive

D’ordinaire, les adultes en bonne santé vidangent leur vessie 6 à 10 fois par jour. Lorsque vous commencez à aller aux toilettes plus fréquemment, ce pourrait être un signe d’une vessie hyperactive ou sensible. Une vessie hyperactive peut provenir de différents facteurs, mais heureusement il y a également plusieurs solutions et traitements.

La vessie hyperactive est décrite par un éventail de symptômes urinaires parmi lesquels la sensation d’avoir besoin d’uriner fréquemment. Parfois, les personnes ayant une vessie hyperactive sont également touchées par l’incontinence par impériosité.

La vessie sensible peut à la fois toucher les hommes et les femmes, mais elle est le plus souvent diagnostiquée chez les personnes âgées. Selon les estimations, 30 à 40% des personnes sont touchées par la vessie hyperactive, mais il est difficile d’obtenir les chiffres réels car beaucoup de personnes touchées par une vessie hyperactive ou une vessie sensible le vivent en silence, sans demander de l’aide.

 

Qu’est-ce qui cause une vessie hyperactive?

La vessie hyperactive ou sensible couvre un large éventail de symptômes urinaires et peut provenir de plusieurs facteurs. C’est pour cela qu’il est important de consulter un médecin ou un professionnel de santé.

En général, une vessie hyperactive se développe à partir de contractions inutiles de la vessie, créant la sensation d’une vessie remplie même avec une petite quantité d’urine. Ces contractions engendrent un besoin urgent d’uriner.

L’hyperactivité du muscle peut être due à une consommation excessive d’alcool, au tabagisme, ou à de mauvaises habitudes alimentaires. Certains aliments ou boissons peuvent provoquer des irritations de la vessie. De même pour les calculs vésicaux (calculs urinaires). En complément, les facteurs liés au mode de vie, la constipation, la maladie, le diabète, l’âge, et biens d’autres facteurs peuvent influencer la vessie hyperactive.

 

La vessie hyperactive chez l’homme

Parfois chez l’homme, la vessie hyperactive peut être imputée à une obstruction des voies urinaires, comme lors d’une hypertrophie de la prostate. Chez l’homme, la prostate à tendance à grossir avec l’âge. L’obstruction des voies urinaires provoque une mise sous pression constante de la vessie, provocant une perte de contrôle sur la vessie.

 

La vessie hyperactive chez la femme

Chez la femme, la vessie hyperactive touche souvent les femmes pendant la grossesse. Avec le développement du bébé, l’utérus exerce une pression sur la vessie, obligeant les femmes enceintes à se rendre aux toilettes plus fréquemment. Certaines femmes sont également touchées pendant leur grossesse par une perte de contrôle de leur vessie due au changement hormonal.

Le stress et la vessie hyperactive

Le stress affecte beaucoup de personnes et impacte plusieurs aspects de la santé, incluant la vessie. Le stress peut mener à des contractions involontaires de la vessie, même lorsque celle-ci n’est pas complètement remplie. Ce qui peut conduire à une perte de contrôle de la vessie.

Une vessie sensible due au stress ne doit pas être confondue avec l’incontinence de stress, qui est la perte de contrôle de la vessie causée à une blessure ou une faiblesse des muscles du plancher pelvien. Pratiquer une activité, faire des exercices de respiration et de relaxation peut réduire le niveau de stress et donc empêcher la vessie hyperactive.

 

Solutions contre une vessie hyperactive

Selon la cause, il y a plusieurs solutions différentes contre une vessie hyperactive ou sensible. Consulter un professionnel de santé est la première étape importante pour trouver une solution ou soulager les symptômes de la vessie hyperactive.

La tenue d’un calendrier mictionnel sera souvent la première étape prescrite par le médecin. Le calendrier mictionnel permet d’indiquer à quelle fréquence et quel volume la personne urine, et à quels moments de la journée la personne consomme des liquides. Ces informations aideront le médecin généraliste, le kinésithérapeute ou tout autre spécialiste impliqué à déterminer les raisons des problèmes de la vessie.

En complément, une rééducation de la vessie peut être recommandée. Pendant la rééducation, les visites aux toilettes sont graduellement retardées, jusqu’à ce que la personne réduise ses visites aux toilettes à 8-10 par jour. En effectuant des exercices de relaxation, il est possible de supprimer l’envie urgente d’uriner.

Si aucune amélioration n’est constatée après 3 mois d’exercices sur la vessie, il peut être possible de prescrire des médicaments pour aider à relaxer les muscles de la vessie. Cependant, ces médicaments peuvent avoir des effets secondaires déplaisants comme des maux de tête et la bouche sèche, c’est pourquoi ils ne sont pas considérés comme une solution durable.

Abena-Frantex SA | www.abena-frantex.fr | info@abena-frantex.com | Tel: 03 44 65 68 80 | Fax: 0344 65 68 98 | 5 rue Thomas Edison - 60180 Nogent-sur-Oise - France | RC de Compiégne n. 998299804 | Capital Social: 1 032 750 €| Président Directeur Général / Directeur de Publication : Olivier Barbet-Maillot | Signaler un contenu Ilégal : report@abena-frantex.com
China,Denmark,France,Germany,Iceland,Netherlands,Norway,Poland,Russia,Slovenia,Sweden,United Kingdom,Unites States,Vietnam
cn,dk,fr,de,is,nl,no,pl,ru,si,se,gb,us,vn