Les dermatites associées à l’incontinence (DAI) dans les établissements médico-sociaux

Les DAI- causes, symptômes et prévention dans le milieu professionnel

Toutes les personnes touchées par l’incontinence ont un risque accru de développer des DAI (Dermatites Associées à l’Incontinence). Les DAI sont un enjeu/défi dans le milieu de la santé, réduisant le confort et la qualité de vie des personnes affectées.

Bonne nouvelle : lorsqu’elles sont traitées au plus tôt et avec les bons produits, les dermatites associées à l’incontinence peuvent être réduites et soignées – et dans la majorité des cas même évitées. On peut faire beaucoup en appliquant un programme de soins de la peau structuré et en utilisant des produits appropriés qui protègent la peau dans ses zones exposées.

Selon les estimations, 25% des résidents de maisons de retraite risquent de développer une DAI due à l’incontinence urinaire, fécale ou incontinence double. En raison de sa prévalence généralisée, la gestion de la continence est une tâche importante dans tous les types d’établissements médico-sociaux.

Qu’est-ce que la DAI ? (Dermatite associée à l’incontinence)

La dermatite associée à l’incontinence (DAI) est une affection qui se produit lorsque la peau est endommagée suite à une exposition à l’urine et/ou aux selles. Un certain nombre de facteurs peuvent favoriser le développement de la DAI, incluant le changement irrégulier des produits d’incontinence (causant un environnement humide), une toilette insuffisante, l’utilisation de protections qui ne sont pas respirantes, l’utilisation de produits de soins pour la peau inappropriés, l’utilisation de savon, d’eau, de gants et de serviettes rugueux (provoquant des frictions excessives).

La peau devient plus alcaline lorsqu’elle est exposée à l’urine et/ou aux selles, permettant aux microorganismes de se développer, augmentant le risque d’affections cutanées.

La DAI est une altération de la peau associée à l’humidité. Les autres types d’altération de la peau associée à l’humidité incluent les dermatites intertrigineuses, Les dermatites associée à l'humidité des paupières, et les dermatites péristomiales associées à l’humidité.

 

 

Quels sont les symptômes d’une DAI ?

La DAI apparait généralement sous forme d’érythème, dont la couleur va du rose au rouge.

La zone affectée est généralement rouge et présente des bords à vif, la peau peut sembler plus chaude et ferme qu’ailleurs en raison de l’inflammation sous-jacente. Afin de déceler tout signe de DAI, la peau des patients souffrant d’incontinence urinaire et/ou fécale doit être régulièrement contrôlée, de préférence tous les jours.

Distinction entre la DAI et la plaie de pression

 

La DAI et les plaies de pression sont cliniquement et pathologiquement différentes ; pour les infirmières et les personnels soignants, il est malgré tout difficile de les distinguer.

Une erreur de diagnostic peut entrainer l’administration de soins insuffisants et générer des coûts inutiles. Par ailleurs, les mesures et les traitements préventifs diffèrent selon la pathologie.

Principales différences entre la DAI et la plaie de pression :

 

 

DAI

Plaie de pression

Emplacement

Plis cutanés : fesses, intérieur des cuisses, aine

Généralement sur une proéminence osseuse, suite à une pression

Couleur

Rose ou rouge vif

Rouge à bleuâtre/violet

Profondeur

Lésion partielle, vésiculeuse

Lésion partielle ou profonde

Cause

Lésion descendante provoquée par l’humidité et les variations de pH

Lésion ascendante provoquée par la pression et une mauvaise circulation sanguine

Nécrose cutanée

Non

Oui/non

Douleur et démangeaisons

Oui

Oui/non

 

 

Prévention des DAI

Avec les bons protocoles de soins de la peau et de soins de continence, la DAI peut être réduite et soignée.
L’application d’un programme structuré de soins de la peau doit faire partie des soins quotidiens pour tous les patients et résidents touchés par l’incontinence.

 

 

Mesures préventives contre les DAI
 

En complément d’un programme de soins de la peau structuré, il existe plusieurs mesures préventives à appliquer :

  • Contrôle quotidien de la peau pendant les soins journaliers. Si des changements sur l’état de la peau sont constatés (comme une peau humide, des rougeurs, craquelures et surfaces abîmées, température élevée, eczema), des mesures doivent être prises immédiatement.
  • Changement de position du patient toutes les deux heures si le patient est alité.
  • Utilisation d’une protection de haute qualité et respirante
  • Utilisation de matelas personnalisés, à allègement de la pression ou à coussins de position pour prévenir les irritations
  • Eviter les draps, serviettes et vêtements qui peuvent être rugueux
  • Nettoyage en douceur et application du bon produit de soin de la peau.

 

 

Abena-Frantex SA | www.abena-frantex.fr | info@abena-frantex.com | Tel: 03 44 65 68 80 | Fax: 0344 65 68 98 | 5 rue Thomas Edison - 60180 Nogent-sur-Oise - France | RC de Compiégne n. 998299804 | Capital Social: 1 032 750 €| Président Directeur Général / Directeur de Publication : Olivier Barbet-Maillot | Signaler un contenu Ilégal : report@abena-frantex.com
China,Denmark,France,Germany,Iceland,Netherlands,Norway,Poland,Russia,Slovenia,Sweden,United Kingdom,Unites States,Vietnam
cn,dk,fr,de,is,nl,no,pl,ru,si,se,gb,us,vn