Prévenir les odeurs d’urine dans les établissements médico-sociaux

L’odeur de l’urine peut être un effet secondaire désagréable dans n’importe quel établissement. Il est important de prévenir les odeurs pour la qualité de vie des résidents et du personnel soignant. Découvrez ce qui provoque  les odeurs d’urine et comment de bons soins de continence peuvent aider à prévenir les odeurs désagréables.

Lorsque cela sent l’urine dans un établissement, cela affecte toutes les personnes entrant dans le bâtiment, incluant les visiteurs et les proches, en plus d’être désagréable et peut-être même embarrassant pour le résident. Cela crée également un environnement de travail moins agréable pour le personnel soignant. Dans les pires scénarii, les familles pourraient réduire le nombre de leurs visites. Combinés, ces facteurs touchent à la fois la qualité de vie des résidents et du personnel soignant.

En plus de l’effet immédiat des mauvaises odeurs, rendant la vie et le travail quotidien inconfortable, une odeur persistante d’urine est généralement le signal d’un autre dysfonctionnement dans l’établissement.

Faire de l’établissement un lieu de vie confortable, pour le travail et les visites, est important, non seulement pour garantir une bonne qualité de vie à chacun, mais également pour garantir que l’établissement demeure inodore à l’avenir.

 

Quelles sont les cause des odeurs désagréables ?

Une mauvaise odeur occasionnelle, par exemple lors d’un passage près d’une chambre où un résident est changé, est normale, mais une mauvaise odeur constante indique un problème sous-jacent. En général, la cause de la mauvaise odeur est à mettre en relation avec les soins et la routine d’entretien de l’établissement.

Lorsque les résidents, les draps et le mobilier sont maintenus propres et secs, les mauvaises odeurs ne devraient pas être un problème. Cela signifie que les déversements et fuites sont pris en charge rapidement et que l’utilisation des produits d’incontinence est correcte.

Si un résident génère une urine odorante, le personnel soignant devrait vérifier si une cause médicale sous-jacente est à l’origine de la mauvaise odeur.

 

Prévention contre élimination

N’importe quel établissement ou maison de retraite devrait disposer d’un plan d’action pour la prévention et l’élimination de mauvaises odeurs. Ce plan d’action devrait se concentrer sur l’élimination et la prévention des sources de mauvaises odeurs. A moins que l’accent ne soit mis sur la prévention, les mauvaises odeurs seront toujours un problème.

Différentes options existent pour créer un environnement sans mauvaises odeurs, cela commence par vérifier les soins de continence journaliers. Maintenir les procédures d’hygiène et de toilette autant que les procédures de soins de continence est essentiel pour prévenir les mauvaises odeurs.

 

Procédures d’hygiène et de nettoyage

Les agents de services hospitaliers (ASH) sont la première ligne de défense contre les mauvaises odeurs. S’il y a des problèmes avec la propreté ou l’hygiène, ils doivent être traités en premier, avant même d’entreprendre des actions pour couvrir ces odeurs.

La majorité des établissements médico-sociaux ont établi des procédures d’hygiène et de nettoyage, mais si de mauvaises odeurs sont un problème, il est peut être temps de réévaluer ces procédures et les produits utilisés.

 

Destructeurs d’odeurs et désodorisants

Alors que les efforts entourant les mauvaises odeurs devraient se tourner vers leur prévention plutôt que vers leur dissimulation, l’utilisation d’un produit comme un destructeur d’odeurs ou un désodorisant peut faire partie de la panoplie d’un établissement pour maintenir une odeur agréable. Toutes les odeurs ne peuvent pas être éliminées immédiatement par le nettoyage et la désinfection. L’utilisation de produits d’incontinence capturant les mauvaises odeurs peut être un outil de plus dans une stratégie globale contre les mauvaises odeurs.

 

Elimination correcte des déchets

En ce qui concerne les produits d’incontinence, ou les déchets issus de fuites urinaires et fécales qui peuvent être source de mauvaises odeurs, la première étape est toujours de nettoyer et de les éliminer correctement. Cela inclut les produits d’incontinence souillés, la protection de la literie, les gants et les produits de nettoyage. L’élimination facile des déchets et des emballages peut être considérée comme faisant partie des protocoles de soins et comme faisant partie du processus de sélection lors du choix de nouveaux produits de nettoyage, de gestion des déchets ou de produits d’incontinence pour votre établissement.

 

De bons protocoles de soins pour un espace inodore

La bonne utilisation des protections de continence est essentielle dans la prévention des mauvaises odeurs, comme ligne de défense supplémentaire contre les fuites qui sont sources de mauvaises odeurs.

Choisir et utiliser le bon produit d’incontinence

Choisir la bonne combinaison entre la protection et son utilisation dans les protocoles est un autre critère important. Cela s’étend du choix du bon type de produit de continence, de la bonne taille et du bon degré d’absorption, jusqu’aux produits associés tels qu’un sous-vêtement de maintien ou une protection pour la literie.
Un certain nombre de critères entrent dans le choix du bon produit d’incontinence, incluant le mode de vie, le genre et le type d’incontinence. Utiliser un produit de la mauvaise taille, trop petit ou trop grand, rend l’utilisateur plus sujet aux fuites.
Il est primordial d’effectuer le change de la protection régulièrement, en suivant les guides d’applications des produits pour s’assurer qu’ils sont utilisés correctement.

 

Protection de la literie

La protection de la literie apporte une couche de sécurité supplémentaire contre les fuites occasionnelles ou pour les patients qui bougent durant leur sommeil. C’est une méthode économique de protection du mobilier qui lui est couteux et difficile à remplacer s’il se retrouve endommagé.

Utiliser des produits de protection de la literie et des rouleaux d’examen permet de prévenir les dégâts et mauvaises odeurs. Les fuites urinaires ou fécales sur le mobilier ou la literie peuvent être source de mauvaises odeurs si elles ne sont pas soigneusement nettoyées et désinfectées. Si une fuite se produit sur un mobilier, la source de la mauvaise odeur doit être soigneusement nettoyée ou remplacée. Cela est vite onéreux pour le mobilier type fauteuil, matelas et tapis. C’est pourquoi les produits de protection de la literie sont un choix économique pour disposer d’une protection supplémentaire.

 

Abena-Frantex SA | www.abena-frantex.fr | info@abena-frantex.com | Tel: 03 44 65 68 80 | Fax: 0344 65 68 98 | 5 rue Thomas Edison - 60180 Nogent-sur-Oise - France | RC de Compiégne n. 998299804 | Capital Social: 1 032 750 €| Président Directeur Général / Directeur de Publication : Olivier Barbet-Maillot | Signaler un contenu Ilégal : report@abena-frantex.com
China,Denmark,France,Germany,Iceland,Netherlands,Norway,Poland,Russia,Slovenia,Sweden,United Kingdom,Unites States,Vietnam
cn,dk,fr,de,is,nl,no,pl,ru,si,se,gb,us,vn